Forest and Wildlife Law Enforcement in Central Africa

Expandmenu Shrunk


  • Coordonnateur de projet

    Introduction

    Conservation Justice (CJ) développe des projets d’application de la loi sur la faune au Gabon, au Burkina Faso et en République Centrafricaine. Pour ces projets, Conservation Justice recherche un Coordonnateur avec une grande motivation et une bonne expérience en application de la loi, gestion des ressources naturelles, gestion du personnel, relations avec les autorités et gestion de projet.

    Des volontaires et stagiaires sont également recherchés afin d’appuyer les activités du Coordonnateur et de manière plus générale de CJ.

    Termes de référence proprement dit

    -L’appui au développement des activités CJ ;

    -La gestion/coordination des activités de projets spécifiques (Burkina, RCA) ;

    -La gestion de personnel ;

    -Le développement d’enquêtes, d’opérations et des procédures de suivi des cas en justice, en collaboration avec les autorités concernées ;

    -Le suivi des différents dossiers administratifs au niveau du Ministère en charge de la Faune et de la Forêt et autres autorités concernées ;

    -La communication, collaboration avec les différents partenaires techniques et financiers ;

    -Le suivi des opérations et des dossiers au tribunal (parquet, tribunal) en partenariat avec l’équipe juridique ;

    -La vérification des rapports financiers avec l’appui du directeur et de l’administrateur CJ ;

    -Le développement de l’activisme au sein de CJ ;

    -La recherche de fonds ;

    -Le reporting au directeur CJ.

    Profil

    Le poste considéré requiert les qualifications suivantes :

    -      Disposer d’un diplôme/formation en lien avec l’application de la loi (juriste, OPJ, enquêteur, spécialiste sécurité) et/ou la conservation des ressources naturelles ;

    -      Avoir travaillé et/ou été membre d’associations ou ONG et avoir fait preuve d’un engagement et d’un militantisme forts ;

    -      Être engagé dans la lutte contre le trafic illégal de faune et de flore ;

    -      Disposer d’expérience en matière de gestion du personnel, des finances et d’administration ;

    -      Etre dynamique, engagé, proactif, persévérant jusqu’à l’obtention de résultats, capable de s’adapter à la pression et au stress, indépendant et prêt à voyager et à s’installer en Afrique ;

    -      Etre parfaitement apte à l’utilisation de l’outil informatique ;

    -      Parler couramment le français, et idéalement l’anglais ;

    Toute personne désireuse et remplissant les conditions sus citées peut :

    -      Adresser une demande manuscrite au Directeur CJ ;

    -      Joindre son CV avec références.

    Les demandes peuvent être envoyées à l’adresse suivante : luc@conservation-justice.org.


  • AALF / JUIN 2018: 5 opérations et 8 personnes mises aux arrêts en juin 2018

    Huit personnes en tout ont été interpelées pendant le mois de juin par les éléments des différents brigades de recherche et de lutte contre la criminalité en collaboration avec l’administration des Eaux et Forêts et l’ONG Conservation Justice.

    Pour commencer le mois, c’est Sanya Akinkoboye et ses complices Guy Fabrice Kombé et Fadel Maganga qui ont été arrêtés à Makokou entre le 29 mai et le 1er juin. Le 5 juin, Jean-François Ekazama  est pris par la brigade centre de Gendarmerie de Mitzic. Le 12 juin, c’est Oswald Ndong Nzé qui est interpelé à Makokou. Le Burkinabé Oumsaoré Noufou est lui pris le 12 juin à Koulamoutou. le 18 juin, Franck Iménou, un gabonais de 42 ans se retrouve dans les filets de la Gendarmerie à Lambaréné. Il faut compter une douzaine de pointes d’ivoires ainsi que d’autre produits tirés de plusieurs espèces intégralement protégées.

    IMG-20180531-WA0023
    Akinkoboye et complices à Makokou20180618_131350WP_20180605_19_05_23_Pro35151249_1927500523949289_642498004783202304_o35432238_1933092640056744_7223636393413574656_o